Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal à quatre mains)

Martin Hirsch en a fini avec les pauvres.

12 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique


Une bonne nouvelle, ça se fête alors ne boudons pas notre joie...

 

En 20 mois Nicolas Sarkozy flanqué d'un faux cul de compétition... a éradiqué la pauvreté dans notre pays.

 Pour récompenser Martin Hirsch de son travail de vaste fumisterie sur le RSA... oui dans le terme il y a un A qui si il veut dire "active" et néanmoins dépendant d'un autre mot commençant par A... le mot "activité"... ouais, c'est mesquin mais en période de récession, la chose n'est pas anecdotique.

Mais passons, ces salauds de pauvres sont enfin éradiqués... Du coup Martin complètement désoeuvré après ce succès incroyable, s'emmerdait gravement... donc, notre bien aimé Nicolas Coperfield Sarkozy a trouvé sa nouvelle mission.... en finir avec les jeunes, logique il a réussi avec les pauvres.

Et hop, notre Martin est désormais Haut Commissaire aux jeun's.

Je lui souhaite la même réussite et faut comme dirait l’autre faut pas gâcher le talent et la trahison de ses convictions…

Il paraît que le prochain sur la liste c’est Eric Besson.... une belle tête de vainqueur aussi... et lui il pourra faire de la chasse au faciès....

C'est chouette la vie d'un homme de "gauche" sous Sarkozy

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

marc vasseur 25/01/2009 20:04

@Verthuit50 ans... vous etes définitivement faché avec l'histoire...50 ans...1958... De gaule ensuite si je ne me trompe nous avons Pompidou, puis VGE et ce jusqu'en 81... si il y a erreur n'oubliez pas de me corriger. Puis il est vrai l'affreuse gauche de 81 à 86... ensuite l'exécutif ce fut Chirac jusqu'en 88. puis à nouveau Tonton jusqu'en 93. A nouveau l'éxécutif fut à droite de 93 à 97. avec un court intermède de 97 à 2002. vous voyez donc que ces alternances effectivement sont minuscules pour la gauche. Quant à l'heure, ben oui vous me parlez de manistricht, je vous réponds puisque vous avez introduit un nouvel élément .La dette demandait à la droite... on peut faire des comptes de chiffoniers pour vous... car elle vous évite de regarder une réalité moins noire ou blanche.

Verthuit 25/01/2009 19:54

Si je suis fâché avec la réalité, vous c'est avec le réalisme, mais pas du tout en tous les cas avec l'art subtil de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Je vous demande l'heure qu'il est et vous répondez par le temps qu'il fait. Faire référence à des alternances minuscules quand je vous parle d'une situarion plombée depuis 50 ans qu'il s'agir de redresser, c'est aussi vain que puéril. Si le gvnt Jospin a pu s'en tirer, c'est parce qu'il a eu la chance de se trouver en période de forte croissance dans laquelle il n'était pour rien, mais je retiens qu' il a surtout été incapable de tirer profit de cette croissance pour diminuer l'endettement. Mais plutôt que de vous lancer dans une bataille de chiffonier - ou d'expert alors que je n'en suis pas un - ceci afin de mieux noyer le poisson, répondez plutôt à ma question. Que propose le PS pour diminuer la dette ?

marc vasseur 25/01/2009 13:45

@Verthuitvous êtes défitivement faché avec la réalité on dirait. En plus prendre les crtières de convergence de Maastricht c'est assez savoureux.... Pour rappel, Chirac avait dissous justement pour ça car la France était au plus mal après une période 93/97 gérée par la droite dont un certain Sarkozy ministre du budget ... enfin bon... Et donc c'est le gvt Jospin qui a permis de faire entrer la France dans les clous... n'est ce pas rigolo

Verthuit 25/01/2009 11:27

Mr Vasseur, ne me prenez pas pour ce que je ne suis pas SVP. Même si mes données statistiques ne sont pas tout à fait exactes, si la France était à l'équilibre budgétaire, je pense que ça se saurait. Nous sommes parmi les plus mauvais élèves de l'Europe en ce qui concerne le critère maastrichien de la part de la dette par rapport au PIB et parmi ceux qui se font le plus souvent rappellés à l'ordre. Notre pays est d'ailleurs passé maître en l'art de trouver les meilleurs prétextes pour repousser toujours plus loin un début de retour à l'équilibre. Je vous répète que le problème de le dette ne peut pas se régler en une alternance, et que les 2 000 milliards qui se sont accumulés ne seront certainement pas résorbés sous l'ère Sarkozy. Que la gauche soit au pouvoir ou non depuis 47 ou 68 n'est pas la question, ce qui est la question c'est qui de la droite ou de la gauche est le plus à même de réduire cette dette ? Dîtes moi quelles sont vos propositions pour réduire la dette ? Jusque là le PS est muet.

marc vasseur 23/01/2009 14:19

@Ericon ne doit pas vivre au même endroit... "chez moi" hélas la pauvreté touche aussi les "adultes"...