Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal à quatre mains)

Gaza : un corridor pour un carnage…

7 Janvier 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

On serait tenté de dire enfin… mais au regard des morts dans cette école de l’ONU, il n’y a aucun mot à dire.

 

Alors ici ou là, on pourra lire que Sarkozy a réussi à minima son coup avec ce corridor humanitaire mais cette acceptation d’Israël survient après la énimème « bavure » de Tsahal dans ce type de conflit et après qu’Obama ait dénié s’exprimer en regrettant les morts civils… c’est le moins qu’il pouvait dire.

 

Combien de linceuls faudra-t-il encore pour que la communauté internationale daigne faire le moins qu’on puisse lui demander… imposer un cessez le feu immédiat, la reprise des « négociations ».

 

Plus facile à dire qu’à faire… Je constate que pour nos puissances occidentales, il est plus facile de débloquer des centaines de milliards pour renter de renflouer des apprentis sorciers en déroute que d’essayer d’imposer la paix ou de permettre à des milliers de palestiniens pris en otage par deux gouvernements (Le Hamas qui quoiqu’on en dise a été élu et le gouvernement Israélien).

 

Manifestement, c’est bien l’absence de volonté qui prédomine et ce depuis plusieurs décennies.

 

700 morts, 3000 blessés palestiniens… combien d’innocents ? et pour quel résultat… une élection… car je doute que le Hamas sorte détruit ce déferlement de violence aveugle… ou simplement permettre à Al Quaïda de prendre la relève…

 

Israël a aidé le Hamas au détriment du Fatah… aujourd’hui, l’Etat Hébreu joue une nouvelle fois avec le feu… Quand on regarde les conséquences d’un pari insensé, on peut juste se dire que le terreau de nouveaux affrontements sanglants est déjà bien prévisible.

 

A qui cela profite-t-il ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

plume des canuts 09/01/2009 12:05

Article vraile politiquement correct encore et toujours, je suis athée je me fou du religieux mais n'accusé pas le hamas, qui a coup de pétard lutte, je n'ai aucune sympathie pour leur vision de la société mais aujourd'hui avec la mort du camp de la paix tué par les americains et Israeliens,  se sont les seules qui n'ont pas promis de négocier sur les droits fondamentaux du peuple palestinien. Le droit aux Israeliens à se défendre face au roquette? Comment un pays peut occuper coloniser et parler de défense???? n'est ce pas contradictoire.Le plus decevant dans tous cela c'est la position des partis de gauches institutionnelles dans le monde occidentale, la lutte pour la liberté des peuples et au droit à l'auto détermination ne fait plus partie de leurs combats, l'exemple le plus frappant et la Une de l'hebdo socialiste cette semaine qui concerne l'education. Apparement la gauche préfére laissé ce combat au religieux et faire du clientélisme national, électoralement parlant ca rapporte plus bien sur.http://bacasable.over-blog.com/

lucas 07/01/2009 22:31

Excellent papier de JPMComment réagir à propos de la guerre de
Gaza
Par Jean-Pierre Mignard
 

"Tout d'abord être précis.
Le malheur des palestiniens remonte à 1948, et non à 1970.Lorsque l'ONU a attribué une terre aux juifs réfugiés sans considération pour les palestiniens. La politique cynique de la Grande Bretagne avait préparé cela.
L'exode des juifs est le résultat d'une violence antisémite abjecte qui s'était abattue sur eux dans toute l'Europe de la Russie à la France et dont le point d'aboutissement fut en Allemagne la Shoah.
C'est l'Europe qui a été la marmite du diable dans cette affaire.
Ensuite tous les cynismes et manipulations se sont succédés, ceux des régimes ou factions arabes qui par deux fois au moins massacrèrent des palestiniens à Amman en 1970, septembre noir, puis Beyrouth 1982. J'ai eu un ami Azzedine Kalak, délégué de l'OLP à Paris, assassiné par les agents de Saddam Hussein. Celui d'avant l'avait été par le Mossad. C'était après Munich. Sinistre litanie.
Cynismes et manipulations de l'Europe ensuite (France et Grande Bretagne)pour qui Israël contenait le mouvement d'émancipation du monde arabe durant la décolonisation ou assurait la protection de leurs intérêts- crise du canal de Suez- puis les Etats-Unis pour contenir les régimes arabes liés à l'URSS.
Israël, de son côté, qui profita de la défaite de son agresseur arabe de 1967 pour s'agrandir, toujours s'agrandir. La théorie du Grand Israël.
La résistance palestinienne qui sans réalisme aucun voulut pendant 25 ans" détruire l'Etat d'Israël" et inventa le terrorisme moderne.Les deux intifada ou les populations civiles sont prises en otage. La guerre des images et des pierres. Les gamins ensanglantés, tués par les tirs de Tsahal, que des propagandistes exhibent devant les caméras. Riposte, les attentats en Israël dans les cafés de Tel Aviv.Emergeront des leaders courageux et lucides, Sadate, assassiné, Rabin, assassiné, et sans doute Arafat, courageux mais moins lucide, ou lucide trop tard. Entre temps les Etats-Unis et Israël avaient sournoisement sponsorisé le Hamas pour affaiblir le Fatah d'Arafat. Belle réussite, belle manœuvre!
J'ai beaucoup parcouru cette région, j'y ai fait des missions judiciaires et humanitaires des deux côtes avec les deux côtés, sous les pierres et les grenades parfois, dans l'harmonie aussi, j'y ai rencontré des personnes remarquables des deux côtés..
Lisez Darwish c'est une autre Palestine que le Hamas. Lors des obsèques de ce grand poète engagé dans le Fatah à Ramallah cet été assistaient de nombreux écrivains israéliens. Lisez David Grosman, Isaac ben Yehoshua, Amos Oz. C'est un autre Israël que celui de la conquête.
Il a tellement été écrit et dit sur la question que l'on se demande quoi rajouter: Démilitariser la bande de Gaza? Qui va envoyer des troupes? Et pour protéger qui de qui? Restaurer l'unité territoriale de la Cisjordanie? Quel gouvernement israélien aura le courage d'affronter les colons? La gauche en Israël est faible. Les assassins nationalistes de Rabin savaient ce qu'ils faisaient. Refaire Oslo? Trop virtuel, trop loin de l'affrontement quotidien.Favoriser tout rapprochement, imposer un droit humanitaire à défaut du droit tout court, oui. Rassurer Israël sur sa sécurité. Evidemment. Et se considérer comme débiteurs vis-à-vis des palestiniens, évidemment aussi. Il y a un débit historique européen dans cette tragique affaire.
Et ne pas confondre le droit des palestiniens à un Etat avec le soutien à un mouvement confessionnel despotique sous la coupe de ses puissants protecteurs régionaux.
Alors peut être proposer une conférence internationale si Obama le veut bien...Cela se prépare. L'échec est interdit.Difficile de faire un communiqué qui serve à quelque chose sur le plan politique dans ces conditions. On peut au moins exiger l'arrêt des combats. C'est le minimum. Mais Jean Louis l'a déjà dit dans son blog : "On ne fait la paix qu’avec ses ennemis" . Ségolène le fera.
NB: Sur le plan pratique les villes palestiniennes manquent de beaucoup de choses. Des jumelages de villes, d'écoles, d'hopitaux, quand c'est possible, seraient les bienvenus.Voila quelques réflexions qui, à défaut d'être optimistes, j'espère vous seront utiles."
 

carlogiuliani 07/01/2009 17:03

Chacun s'accordant avec ses opinions en attendant que finisse de crever les derniers Gazaouis. Les israéliens ont besoin des égyptiens pour contrôler leur poreuse frontière. Le Hamas est soutenu par les Frères Musulmans (opposant à la dictature égyptienne de Moubarack). Dans un monde dégueulasse on dirait que les régimes arabes ont fini d'abandonner les apatrides palestiniens. Dans un monde de merde on écouterait Sarkozy nous raconter comment il a péter la gueule à la guerre. Chacun s'accordant avec ses opinions., encore une fois

marc vasseur 07/01/2009 14:46

@lebelgechacun sait désormais que vous détenez la vérité... tenez votre blog et changez de crèmerie.

marie laure 07/01/2009 14:06

"Sarkozy a réussi à minima son coup avec ce corridor humanitaire" Bah, meme pas. Ce  n'est pas lui qui a permis cela. Dans le Jerusalem post, il y a 2 jours, on soulignait que les officiers de l'armée israelienne eux-memes proposaient cette option ensuite défendue par l'ONU. Mais le petit nain est toujours preste à passer pour le grand manitou et la prese nationnale rapide à lui baiser les pieds. Quant au reste, ça me fiche tellement en l'air que je ne peux meme pas commenter :(