Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal à quatre mains)

PS : la purge commence ?

12 Décembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


Vincent Peillon ne sera vraisemblablement plus député européen...

La majorité du PS a entièrement raison... assez de médiocrité dans ce parti, place à l'intelligence collective... Si cela devait se confirmer, autant le dire sans détour, cette mécanique stalinienne tuera le PS si il peut encore se relever.

Mais dès à présent, on peut déjà noter un coté chasse aux sorcières... il ne manque que Paul Quillès et son "ce n'est pas le tout de dire qu'il faut couper les têtes, encore faut-il dire lesquelles" (de mémoire).

Edit : Je ne résiste pas à la tentation de vous faire part de cet article du site télos et de sa dernière livraison avec un petit extrait : "Cette nouvelle direction a donc une apparence : une liste de noms et de visages dont beaucoup sont inconnus du grand public. Mais elle a aussi une réalité : celle d’un aréopage de professionnels de la politique, vieux routiers des combines de courants et de congrès, « jeunes » anciens responsables des mouvements de jeunesse du parti et rénovateurs permanents passés de courant en courant." A bon entendeur, bon week end.

Les propos de Christoophe Barbier  (directeur de la rédaction de l'Express) en date du 11 décembre : 

Vincent Peillon ne sera plus député européen représentant la région "Nord Ouest" de la France, qui regroupe les deux Normandies, le Nord-Pas de Calais et la Picardie, dans le cadre de la stupide organisation territoriale des élections européennes de juin 2009. En effet, la direction du parti fait passer en priorité les fabiusiens, dont Henri Weber (N°3), et la parité fait le reste. Exit Peillon, donc, qui a par ailleurs quitté son implantation locale picarde (alors qu'il aurait pu prendre la mairie d'Amiens au printemps dernier...).
Le lieutenant de Ségolène Royal ne pourra pas se rabattre sur l'Ile-de-France, où Benoît Hamon et Harlem Désir, tous deux sortants et tous deux membres de l'équipe Aubry, se disputent déjà la tête de liste. Il lui reste l'espoir d'être N°2, derrière Trautmann, dans le Grand Est. Un débat entre Vincent Peillon et Jean-François Kahn, candidat Modem, vaudra le déplacement...
Cette manière implacable, logique, mécanique d'éliminer de son dernier mandat un poids lourd du royalisme laisse augurer une véritable purge lors des régionales de mars 2010. La rue de Solférino aidera-t-elle Ségolène Royal à rester présidente de la région Poitou-Charentes ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nono 18/12/2008 12:32

Si Vincent Peillon et les autres "royalistes" sont mis à l'écart, alors je ne voterai plus jamais socialistePLUS JAMAIS !

David75 14/12/2008 23:47

ardècheC'est ce que je voulais dire les 35 heures ont été imposés sans prendre le temps de la concertation avec le résultat que nous connaissons. On ne va pas bénir les âneries faites par la gauche pour le plaisir tout de même.Une bonne loi peut être néfaste si elle n'est pas négociée. La méthode est plus que contestable.

marc vasseur 14/12/2008 20:48

@ardecheoui je vais appprondir quand j'aurai un peu de temps. là j'aimerai me concentrer sur un papier sur la révolution verte... quelle sale expression soit dit en passant.Sinon... tu sais il suffit de regarder la composition du vote pour voir que les ouvriers n'ont pas pas profité des 35h... si ce n'est en flexibilité.

ardèche 14/12/2008 17:02

David 75  @,je ne comprends toujours pas votre position,vous rejoignez les critiques du Medef sur les 35 H ou vous critiquez d'un point de vue de gauche?.Pour l'hôpital vous vous trompez,il y a eu des créations d'emploi,mais les 35 H ont été mal appliquées,l'organisation du travail n'a pas été changée dans la plupart des hôpitaux,là ou elle  a été changée ça marche bien.Il faut cesser de répéter les clichés vehiculés par les médias(même Jospin est tombé dans le paneau),les 35H ont bon dos.Les raisons de la crise hospitalière,il faut les chercher ailleurs.

David75 14/12/2008 16:10

ardèche On sait tout de la loi des 35 heures,  elle fût bénéfique pour certains notamment les cadres et pour d'autres la catastrophe notamment pour les ouvriers sans syndicat pour en négocier les effets et qui ont vue leur salaire baisser et une double catatrophe pour l'hôpital ...Des exemples existent par centaines.