Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal à quatre mains)

Des Gilets Jaunes à un mouvement 5 étoiles ?

30 Novembre 2018 , Rédigé par Marc

Cette semaine, le Président Emmanel Macron est monté en première ligne pour tenter de désamorcer ce malaise qui peut mettre en péril la suite de son quinquennat.

 

A en juger par les dernières enquêtes, cette intervention semble avoir fait long feu. Le mouvement de sympathie semble s’être encore amplifié, et ce alors que sa présence physique paraît s’essouffler.

 

Cette situation sociale particulièrement tendue n’est pas pas inédite, la chose nouvelle est l’absence globale de perspectives, au-delà même des revendications portées par les Gilets Jaunes.

 

Absence au niveau des partis politiques traditionnels. On voit mal comment les anciens partis de gouvernement pourraient être le réceptacle de cette colère alors qu’ils sont aussi responsables de la situation actuelle. Nulle doute qu’Emmanuel Macron a commis de grossières erreurs depuis sa prise de fonction néanmoins croire que le PS ou LR puissent en être les bénéficiaires paraît totalement impensable. Les citoyens ont peut-être la mémoire courte néanmoins, le climat dégagiste a fait son œuvre et sans un total aggiornamento et sincère, cela ne peut changer pour "l'ancien monde".

 

Coté LFI et RN, le jugement se doit d'être plus nuancé. Au début du mouvement, on aurait pu penser que Marine Le Pen tente de surfer sur cette vague qui s’annonçait, aussi force est de reconnaître que depuis elle reste très peu visible sur le sujet. Pour ma part, je crois que ce positionnement n’est pas étranger au changement de cap politique qui s’est opéré depuis le départ de Florian Philippot. En clair, le RN revient à un programme économique bien peu porté vers les classes populaires pour revenir aux fondamentaux du parti frontiste, à savoir un programme bien plus libéral sur ce plan. Par ailleurs, Marine Le Pen croit savoir que son silence ne peut être que profitable dans la prochaine perspective des européennes.

 

A l’inverse, la France Insoumise avec Jean Luc Mélenchon et François Ruffin tentent de faire feu de tout bois pour tenter d’exister et de refaire fructifier un capital sympathie qui s’est sensiblement réduit au rythme des coups de sang de son leader. Cependant, la chose est très loin d’être acquise. D’une part, on peut penser qu’à force de vouloir coller à ce mouvement, la sincérité de cet « engagement » peut apparaître suspect ; d’autre part, il est probable qu’un certain nombre des Gillets Jaunes goutent peu des positions parfois proches d’un certain communautarisme.

 

Enfin et même si c’est un peu chaotique tant dans la forme que le fond, les Gilles Jaunes dans leur majorité veillent à ne pas être récupérés par tel ou tel tout en s’efforçant de structurer davantage une liste de revendications qui désormais dépasse le seul cadre du prix de l’essence.

 

Revendications qui s’étoffent, embryon de structuration avec des représentants « autoproclamés » - certains voix leur reprochent cependant quelle différence avec des désignés sans vote ou votes arrangés – et surtout un mouvement « gazeux » qui est porté par une vague de sympathie sans précédent et qui ne se dément pas.

 

De fait à la veille du second samedi de mobilisation, beaucoup d’ingrédients sont réunis pour voir émerger une nouvelle force politique, pour reprendre un terme cher à Emmanuel Macron, une nouvelle startup… ce qui en soi ne devrait pas lui déplaire.

 

Reste à celui-ci, à faire émerger quelques têtes pour donner du corps et un visage à ce mouvement spontané où manifestement l’essence n’était bel et bien qu’un point de cristallisation après une décennie à serrer les dents pour les « fins de mois difficile ».

 

Si d’aventure, les Gilets Jaunes y parvenaient, nous serions probablement en présence d’un mouvement similaire aux 5 étoiles italien avec le succès qu’on lui connaît et les alliances qu’on connaît aussi.

 

A quelques mois des européennes, dans une élection plutôt facile d’accès pour les doléances en suspend, cette probabilité existe et les partis existants peuvent être légitiment inquiets.

 

Pour information, les 42 revendications :

 

  1. Zéro SDF : URGENT.
  2. Impôt sur le revenu davantage progressif (plus de tranches).
  3. SMIC à 1300 euros net.
  4. Favoriser les petits commences des villages et centres-villes. (Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce) + de parkings gratuits dans les centres-villes.
  5. Grand Plan d’Isolation des logements. (faire de l’écologie en faisant faire des économie aux ménages).
  6. Que les GROS (Macdo, google, Amazon, Carrefour…) payent GROS et que les petits (artisans, TPE PME) payent petit.
  7. Même système de sécurité social pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI.
  8. Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. (Pas de retraite à point).
  9. Fin de la hausse des taxes sur le carburant.
  10. Pas de retraite en dessous de 1 200 euros.
  11. Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au chèque vacances.
  12. Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l’inflation.
  13. Protéger l’industrie française : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie c’est protéger notre savoir-faire et nos emplois.
  14. Fin du travail détaché. Il est anormal qu’une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des même droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu’un employeur français.
  15. Pour la sécurité de l’emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI.
  16. Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d’une Industrie Française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique.)
  17. Fin de la politique d’austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale.
  18. Que les causes des migrations forcées soient traitées.
  19. Que les demandeurs d’asiles soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l’alimentation ainsi que l’éducation pour les mineurs. Travaillez avec l’ONU pour que des camps d’accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l’attente du résultat de la demande d’asile.
  20. Que les déboutés du droit d’asile soient reconduits dans leur pays d’origine.
  21. Qu’une réelle politique d’intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d’Histoire de la France et cours d’éducation civique avec une certification à la fin du parcours).
  22. Salaire maximum fixé à 15 000 euros [mensuel, ndlr].
  23. Que des emplois soient crées pour les chômeurs.
  24. Augmentation des allocations handicapés.
  25. Limitation des loyers. + de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires).
  26. Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage aéroport…)
  27. Moyens conséquents accordées à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.
  28. L’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l’entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu’à la sécurité routière.
  29. Le prix du gaz et l’électricité ayant augmenté depuis qu’il y a eu privatisation, nous voulons qu’ils redeviennent publiques et que les prix baissent de manière conséquente.
  30. Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.
  31. Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l’argent sur les personnes âgées. L’or gris, c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.
  32. Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la Terminale.
  33. Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.
  34. Le Référendum populaire doit entrer dans la Constitution. Création d’un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l’Assemblée Nationale qui aura l’obligation, (un an jour pour jour après l’obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l’intégralité des Français.
  35. Retour à un mandat de 7 ans pour le Président de la République. (L’élection des députés deux ans après l’élection du Président de la République permettait d’envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.)
  36. Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillées dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.
  37. Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.
  38. Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.
  39. Pas de prélèvement à la source.
  40. Fin des indemnités présidentielles à vie.
  41. Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue.
  42. Taxe sur le fuel maritime et le kérosène.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article